Bacchus, terme poétique, dieu du vin et de l’ivresse dans la mythologie romaine.

Nous avons dégusté différents nectars, sans tutoyer l’ivresse.

D’ailleurs le ciel se chargeait de noyer tout ça, sous des averses très «marsiennes».

La visite prévue à Vaison-la-romaine est tombée à l’eau, au sens propre du terme. Sans se faire prier, les Amis Botanistes ont repris leurs places, dans le car. Le soleil était dans les coeurs....

Belle journée !

Cette jeune femme essaye de se faire entendre. Comme nous pouvons le voir sur ces photos, ça bavarde à qui mieux mieux...

Mais les grands crus rouges : Gigondas, Vacqueyras , et les Beaumes de Venise etc. sont appréciés, ils nous invitent à la boutique pour prolonger le plaisir chez soi.

Vigneron et maître des lieux, ce monsieur, passionné, nous a conté tout l’historique de la fabrication du vin. Depuis la vigne dont l’une des parcelles a 125 ans d’age et semble bien se porter, jusqu’à la mise en bouche pour une excellente dégustation.

Mise en bouteille, Bouchonnage,

Etiquetage,

Emballage.

Tout tout tout, vous saurez tout sur le bon vin

Pendant ce temps, à Sablet,

«La Table de Magali», se lamentait.

Viendront-ils, ne viendront-ils pas ?

46 personnes, affamées, sont enfin arrivées. Dégustation, visite, achats, en sont la cause.

Il est 13h45, lorsque, enfin, nous arrivons devant leur porte, accueillis par de grands sourires. La pluie, omniprésente, ne permet pas le repas en terrasse. La salle très joliment décorée de beaux tableaux , chaleureuse, nappes et serviettes tissu, tout pour se régaler avec un excellent repas.

Quelques participants, amis botanistes,

nous étions 46.